Climat : il reste de l’espoir

Lettre à l’oncle Nogaro, après ma rencontre avec l’Altertour et le tour Alternatiba.

Destination:
Splin Nogaro
Bureau des Petites planètes
Ministère des Affaires galactiques
Passage des Syrtes #5C26
#7D2F89 Aldebaran-05

Luxembourg, le 3 août 2015 (temps local)
(Sol-03, 563e cycle, 1.459e rotation, 215e tour)

Cher oncle Nogaro,

Je viens de passer deux jours très intéressants et agréables avec des humains, des « alternatifs » comme ils disent. Ils voyagent de ville en ville (en vélo), en minimisant leurs émissions de CO2, et y organisent des fêtes et des rencontres. Leur but : faire parler du sujet qui les préoccupe le plus, le changement climatique. Je les ai trouvé séduisants par leur enthousiasme et leur capacité de réflexion.

Oui, je sais, cher oncle, tu m’avais demandé de te donner une évaluation de l’état du processus de rééquilibrage climatique de la planète Terra (Sol-03). Considère cette lettre comme un premier rapport sur le sujet.

L’humanité menacée

À ce que je comprends, au Bureau, vous êtes inquiets de l’évolution de la civilisation humaine, et souhaitez être informés en détail des négociations à l’échelle planétaire qui doivent aboutir à un accord climatique vers la fin de la rotation en cours. Je me suis donc attaché à suivre ce processus au plus près.

Tu m’avais écrit que certains experts estiment que les humains avaient montré leur incapacité à gérer cette planète et que vous envisagez une occupation, voire la cautérisation. Personnellement, je pense que ce serait prématuré. Certes, si l’on se fie aux déclarations et négociations politiques, on peut avoir l’impression que les humains ne s’en sortiront pas. Mais au sein des sociétés civiles, d’autres forces sont à l’œuvre, et la psychohistoire nous enseigne que de tels mécanismes réservent parfois des surprises.

Conférence de Paris

En France notamment, alors que la conférence aura lieu à Paris (N48 51.398 E2 21.134), il y a une importante mobilisation de la société civile. C’est de là que sont venus les deux groupes de cyclistes, l’Altertour et le tour Alternatiba, qui, de passage au Luxembourg, ont notamment rencontré les groupes Greenpeace, Transition-Minett et la minstre de l’Environnement Carole Dieschbourg. Je pense que la force vitale que rayonnent ces humains permettra peut-être de renverser le cours de leur histoire. Voici quelques photos de l’événement :

IMG_4327 IMG_4313 IMG_4310 IMG_4302 IMG_4320 IMG_4305

Si tu veux en savoir plus sur les deux groupes, je te renvoie à mon article dans le woxx : « Contre la montre ». Le ton peut paraître léger, mais tu verras que mon analyse est exprimée à travers la structure que j’ai donnée au texte : mise en contraste de la société civile et des haute sphères de la politique au début, rencontre (fructueuse ?) entre ces deux mondes à la fin.

Cher oncle, je sais que je peux te faire confiance, et je vais donc être franc. Oui, au fil des années qu’a duré ma mission sur Terra, je me suis attaché à cette planète. Et à ses habitants qui sont un peu inconscients et parfois absurdement cruels, mais tellement débrouillards et sympathiques. Je sais que cela ne doit pas m’empêcher d’accepter que, dans certaines circonstances, le gouvernement galactique soit obligé de prendre des mesures draconiennes pour prévenir des dommages collatéraux. Mais moi qui ai passé de longues années à étudier l’espèce qui gouverne cette planète, je recommande d’attendre avant de prendre une décision grave et irréversible.

Les alternatifs pour sauver Terra

Si on leur laisse le temps, les humains se rattraperont peut-être et poursuivront l’amélioration de leur civilisation sans qu’il y ait besoin d’intervention extérieure. Je recommande en ce sens de suspendre la décision au-delà de la conférence à Paris, au cas où celle-ci ne donnerait pas de résultats satisfaisants – comme cela est probable. Les forces à l’œuvre au sein de la société civile auront besoin de plus de temps pour déployer leur influence.

Cela dit, j’ai moi-même des doutes sur l’efficacité de ce mouvement, et je ne manquerai pas de vous informer sur l’évolution de ses chances de succès. Une de mes réserves concerne la tendance de ces « alternatifs », confrontés à l’ignorance et l’indifférence de la masse et des élites, de se refermer sur eux-mêmes. Cela peut aboutir soit à la violence politique déconnectée de la masse de leurs pairs, soit à un renoncement à l’action politique et au repli dans des communautés exemplaires mais isolées. Lors de la rencontre avec l’Altertour, j’ai ressenti une certaine propension à cette dernière attitude – tout en notant que les participants semblaient parvenir à concilier désir de « vivre autrement » et désir de « changer le monde » – comme on dit ici.

Capitalisme contre climat

L’autre écueil pour ce mouvement est la compromission avec les forces économiques et politiques dominantes. Certes, individuellement, des dirigeants d’entreprise ou des politiciennes comme Carole Dieschbourg peuvent sincèrement croire en la nécessité, coûte que coûte, de prévenir le changement climatique. Mais déjà, sur des questions techniques telles que la nécessité de limiter l’accroissement de la température à 1,5 pour cent, la société civile demande plus que ces « partenaires » sont prêts à accorder.

Mais surtout, l’espèce humaine peine à réaliser l’importance des structures qu’elle a elle même créées – le système économique appelé « capitalisme » ou les rapports de domination de certaines régions de la planète envers les autres. Ces structures tendent à empêcher des solutions au problème climatique. Si la société civile renonce à les affronter, elle risque de perdre sa crédibilité et d’échouer. Pour le moment, elle se rassemble sous des mots d’ordre tels que « justice climatique » (par exemple dans cet appel du CCFD). En cela, la société civile se démarque clairement – au-delà des revendications techniques – des acteurs économiques et politiques qui ne veulent guère entendre parler de justice.

Ce sera difficile pour les humains de sauver eux-mêmes leur planète, mais ce n’est pas perdu d’avance. Dans l’espoir de passer encore quelques dizaines de tours agréables sur Terra :

Respect et amitié,
ton neveu,

Lei Mo

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s